ALFA
Accueil    Publicité    Liens    Album photos    Documents    Agenda    Evènements    Contactez-nous
www.journalfa.ca
 
Mai 2011

Le Québec passe à l'orange

La vague NPD s’est transformée en tsunami. Le Bloc Québécois s’est fait balayer

Le Québec passe à l'orange
Gilles Duceppe (DR)

Au début de la campagne électorale, le NPD ne pesait pas lourd. C’était il y a près de quarante jours. Les Canadiens, blasés, pensaient que le vote allait être un bis repetita où les Conservateurs allaient conserver leur pouvoir minoritaire tandis que le parti Libéral allait être reconduit dans ses fonctions d’opposition officielle. Stephen Harper, le chef du PC, a demandé une majorité électorale afin de pouvoir continuer sa politique, Jack Layton, le chef du NPD a fait une campagne avec un éternel sourire aux lèvres, martelant les mêmes slogans : régime public de santé, bien-être des ainés, baisse des taux d’intérêt sur les cartes de crédit et encadrement des profits pour les banques. Ses mesures ont été chiffrées par ses adversaires – 35 milliards de dollars- et ses promesses décriées comme étant irréalistes et irréalisables. Le Bloc Québécois se proposait un minimum de 38 députés en deca desquels il estimait ne pas avoir d’épaisseur politique. Les sondages, peu à peu, révélaient la mauvaise humeur des Québécois vis-à-vis du Bloc Québécois pour lequel, quatre fois, ils avaient voté sans état d’âme. Gilles Duceppe croyait son électorat captif. Mal lui en a pris. Les Québécois l’ont jeté par-dessus bord et se sont acoquinés avec le gentil Jack, qui a gagné sa lutte contre un cancer sans oublier l’opération à la hanche qui le fait encore boiter et qui l’oblige à marcher avec une canne. Le plus intello de tous, Michael Ignatieff, a fait bailler l’auditoire avec ses explications qui allaient chercher très loin leurs mots. Dans un pays où les diplômes pèsent si lourds, Michael Ignatieff passait tantôt pour un cuistre, tantôt pour un pédant. Ceux qui ont trouvé les mots pour le dire ont fini par gagner : dans un débat, rien ne vaut la simplicité surtout s’il faut appeler un chat un chat. Le résultat des courses. Le PC a réussi à former un gouvernement majoritaire, le NPD à devenir l’opposition officielle. Le PLC survit à peine et le BQ s’est fait laminer.
Les résultats
Parti Conservateur : 167
Parti Néo Démocrate : 102
Parti Libéral : 34
Bloc Québécois : 4
Parti Vert : 1



Mustapha Chelfi
Mise en ligne :03/05/2011



 
Tous droits réservés au Journal de la communauté maghrébine
www.journalfa.ca

Conception et réalisation RACHIDIA INC.