ALFA
Accueil    Publicité    Liens    Album photos    Documents    Agenda    Evènements    Contactez-nous
www.journalfa.ca
 
Novembre 2010

Leila Benzakour, profession de foi

L’art de la cuisine marocaine révélé aux profanes. Avec un + : l’huile d’argan

Leila Benzakour, profession de foi
Leila Benzakour, la cuisine marocaine à l'honneur (ph alfa)

En 1995, le mari de Leila Benzakour, Aziz Alaoui, m’invita à la maison. Sa femme, Leila Benzakour, me fit goûter déjà des bouchées dont je parlais à ma femme sitôt rentré à la maison.
Quinze ans après, Leila Benzakour est toujours derrière les fourneaux. Inutile de la traiter de cordon bleu, ce serait un pléonasme. Le 18 novembre, à la maison de la culture de la rue Botrel, elle a procédé au lancement d’un livre de cuisine intitulé, modestement, Cuisine marocaine. Une ligne en-dessous une précision s’impose : Parfumée à l’huile d’argan. L’arganier est un arbre singulier qui ne pousse qu’au Maroc, dans le sud du pays, en particulier dans la région du Souss. L’huile d’argan est de plus en plus présente au Canada. Aziz Alaoui a été l’un des premiers à l’introduire à Montréal dans des bouteilles stylées, à la douce lumière opaline. Le trait d’union établi, il n’y avait qu’un pas à franchir pour présenter des « recettes simples et savoureuses » parfumées à cette huile aux multiples usages et vertus éprouvées.
Afin que la théorie rejoigne la pratique, Leila Benzakour a procédé au lancement de son livre en même temps qu’elle offrait à la gourmandise de l’assistance de délicieuses bouchées toutes aussi enlevantes les unes que les autres. Ma préférée, la coquille farcie au saumon fumé. Ce n’est pas pour autant que le reste n’était pas digne d’intérêt. Tout était apprêté avec délicatesse et attention. Le goût était là quelle que soit la bouchée proposée : qu’il s’agisse de briwates farcies aux crevettes, de m’semen tartiné à l’amlou, de mini-pita farcie au poulet, de briwates de kefta aux pistaches, le fil conducteur demeure le même : l’huile d’argan.
Quelle différence entre l’huile d’argan et l’huile commune? La douce chaleur qui nimbe le plat, la saveur délicate au bout de langue, la discrète présence de cette huile dont toute préparation s'en trouve relevée.
Le livre de Leila Benzakour , divisé en sections, se veut le plus complet possible : qu’il s’agisse de sauces et vinaigrettes, d’hors d’œuvre, d’entrées et de salades, de plats principaux, de desserts, ce recueil de poésie culinaire survole plus de 70 recettes toutes aussi alléchantes les unes que les autres. Au hasard : la salade d’asperges, les cailles grillées, le tajine d’agneau au confit de coings, la glace à l’amlou. Un véritable tour de table de la cuisine marocaine présenté de manière esthétique et fonctionnelle. À quand le tome 2?

Cuisine marocaine parfumée à l’huile d’argan
Leila Benzakour
Éditions Carte blanche
88 pages. 29.95$



Mustapha Chelfi
Mise en ligne :17/11/2010



 
Tous droits réservés au Journal de la communauté maghrébine
www.journalfa.ca

Conception et réalisation RACHIDIA INC.