ALFA
Accueil    Publicité    Liens    Album photos    Documents    Agenda    Evènements    Contactez-nous
www.journalfa.ca
 
Novembre 2010

Femmes arabes en scène

La cinquième édition de ce gala, devenu incontournable, a fait une large place aux maghrébines

Femmes arabes en scène
Younès Zmirli, Nesrine Zmirli, Nadjia Kara (ph alfa)

Au théâtre Maisonneuve, les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Hier, la scène était dédiée au Ballet National Algérien, aujourd’hui, ce sont les femmes arabes qui sont à l’honneur. Khadija Darid, éditrice du titre éponyme, est celle qui a hissé cette consécration annuelle au sommet où elle est arrivée aujourd’hui. Ce n’est pas facile. Il faut beaucoup d’efforts, de patience et de persévérance pour faire, d’année en année, de cette manifestation, au départ modeste, une prestation courue.
Anie Samson, la mairesse de Villeray-Saint-Michel- Parc Extension, a fait le déplacement malgré un genou en compote. Louise Harel était là également pour apporter son soutien et manifester son affection à Khadija Darid et, par-delà sa personne, à un événement qu’elle soutient et encourage. Louise Beaudoin, également, a fait le déplacement. La liste est trop longue pour citer nommément tout le beau monde qui a tenu à être présent.
Sept catégories réunissaient dix neufs candidates au trophée : Fatiha Ouessaï et Najat Aatouri (sciences et technologie), Halalh Al-Ubaidi, Raja Habbal et Wassyla Hadjabi (Associatif et communautaire), Nadjia Kara et Malika Ech-Chebli (Enseignement et recherche), Raja Hammoud, Rita Tabbakh, Nassira Belloula (Art et culture), Iman Belhak, Jacqueline Frangié, Maggy Warda (Affaires), Marie Iskandar, Kamilia Mekhail, Zakia Benouaret (Santé), Kinda Jayoush, Lydia Assayag, Nassiba Hammou (Femmes de carrière).
Deux Algériennes ont été distinguées : Nadjia Kara et Nassira Belloula, une Marocaine, Najat Aatouri, une Irakienne, Halah Al-Ubaidi, deux Egyptiennes, Maggy Warda et Marie Iskandar, une Libanaise, Kinda Jayoush ont gravi la première marche du podium.
Linda Thalie et Georges Salamé, maitres de cérémonie, se sont acquittés de leur tâche avec brio, animant avec finesse et intelligence durant deux heures de temps. Mêlant tour à tour chants et danses, la cinquième édition du Gala Trophées Femmes Arabes du Québec s’est terminé par un franc succès




Mustapha Chelfi
Mise en ligne :11/11/2010



 
Tous droits réservés au Journal de la communauté maghrébine
www.journalfa.ca

Conception et réalisation RACHIDIA INC.