ALFA
Accueil    Publicité    Liens    Album photos    Documents    Agenda    Evènements    Contactez-nous
www.journalfa.ca
 
Juin 2010

Mondial 2010 : la fièvre du samedi soir

A la veille du match Algérie-Slovénie , Le Petit Maghreb est entré en effervescence

Mondial 2010 : la fièvre du samedi soir
De g à d, au deuxième plan, Hichem Bourabrab, Merouane Mezguiche, Hind Bourabrab, Maghnia Bourabrab, Sonia Bourabrab. Au premier plan : Adam Chraïbi, Serine Mezguiche (ph alfa)

Habib Cherdoud, le patron de la boulangerie-pâtisserie du Grand Maghreb et Hassan Aouam, entraineur principal au Club de Karaté Shudan, posent avec le groupe de supporters créé le 2 juin pour faire la fête et encadrer la foule pour éviter les éventuels débordements. La présence de Salah Aouaïnouk,dans le secteur de la sécurité, confirme que le problème du déroulement paisible des manifestations de joie - ou des débordements incontrolés - est pris au sérieux. Sur les vitrines des commerces, une affiche du poste 30 (SPVM) appelle les supporters a fêter dans les limites du raisonnable et d’éviter les débordements passés qui ont poussé des riverains à demander à ce que la foule soit mieux encadrée. Sous le soleil de cette belle soirée de juin, la fièvre du samedi soir s’est emparée de la communauté. Un drapeau vert-blanc-rouge de 60 mètres carrés à été « importé » d'Algérie et flotte au vent qui le soulève comme une montgolfière. Les gens posent devant l’objectif, immortalisent le souvenir, entrent dans les cafés, s’attablent, commandent des espresso forts et des bouteilles d’eau glacée. Ziad Benamor met en garde : « Il ne faut pas se fier au résultat du match Angleterre- États-Unis ( 1-1). Il y a sept joueurs américains qui évoluent dans le championnat anglais. Cela fausse la perspective ».

Devant le Safir, Tarek Abu Mahmud, vend à tour de bras maillots et drapeaux. Il cherche l’argent dans ses poches, rend la monnaie, sert un autre client. Il prie que l’Algérie passe au deuxième tour et aille même un peu plus loin. Quelques victoires lui permettraient de mieux passer l'été.

Chez Boumediéne et Pépé, la décision est prise. Le café ouvrira toute la nuit. La demande est là, il faut la satisfaire. Dans la foulée, le café Najah propose des spéciaux vraiment spéciaux : 1 café et 1 bouteille d’eau pour 2.50$. On va s’en jeter derrière la cravate.

La famille Bourabrab (presque) au complet s’arrête après avoir fait quelques emplettes pour affronter dignement le match du lendemain. Le papa et la maman sont restés à la maison mais, demain, dès l’aube, ils seront devant la télé. Si l’Algérie gagne, Le Petit Maghreb, entre Saint-Michel et Pie IX, va changer de couleurs. On espère, on attend, on suppute. Finalement, vu que les États-Unis et l’Angleterre se sont neutralisés, les Verts ont une obligation de résultat : gagner pour profiter du différentiel de points et passer en force au deuxième tour. Saadane, l’entraineur national, a procédé à la recomposition de l’équipe. On s’accroche, on se rassure. C’est possible, c’est jouable. On recourt même à la pensée magique. Adnane, en vert, blanc, rouge est confiant : « Demain, c’est le 13. Mon chiffre porte-bonheur »





Mustapha Chelfi
Mise en ligne :12/06/2010



 
Tous droits réservés au Journal de la communauté maghrébine
www.journalfa.ca

Conception et réalisation RACHIDIA INC.