ALFA
Accueil    Publicité    Liens    Album photos    Documents    Agenda    Evènements    Contactez-nous
www.journalfa.ca
 
Janvier 2010

L'origine de Yennayer

Pour les Berbères, la nouvelle année commence le 12 janvier. Et nous sommes en 2960.

L'origine de Yennayer
Belkacem Sidhoum (ph alfa)

Alors que partout à travers le monde, on a déjà célébré le nouvel an 2010, les berbères devront attendre 12 jours plus tard pour fêter leur nouvel an. Sont-ils les seuls à le célébrer à cette période? Non, les pays dits de tradition orthodoxe fêtent eux aussi leur nouvel an le 13 janvier. Y a t- il un lien entre les deux dates ? Oui, les berbères et les orthodoxes (russes, serbes, grecs etc…) fêtent en réalité le même jour de l’an. Pourquoi donc ce décalage de 12 jours ou de 13 jours?



Pour comprendre cet écart, il faut remonter un peu plus dans l’histoire. Si la plupart des premiers calendriers étaient lunaires, les romains introduisirent l’un des premiers calendriers solaires vers le VIIe siècle av. J.-C. L’année durait 304 jours, elle était divisée en 10 mois et commençait par mars.



C’est en 46 av. J.-C., que l’empereur romain, Jules César, décida, avec le concours de l'astronome grec Sosigène d’Alexandrie, d'établir un nouveau calendrier. Il fixa alors la durée d'une année normale à 365 jours et celle d'une année bissextile, tous les 4 ans, à 366 jours. Jules César ramena également le début de l'année au 1er janvier au lieu du 1er mars. Ce calendrier est connu sous le nom de calendrier julien. En 1582, quand il fallut déterminer la date à laquelle on devait fêter Pâques, l’église catholique était devant un véritable obstacle. Cette date est fixée par rapport à la pleine lune suivant l’équinoxe vernal (moment ou la durée du jour est égale à celle de la nuit). Or cet équinoxe allait avoir lieu le 11 mars du calendrier julien alors qu’en réalité, il aurait dû s’agir du 21 mars. On se rendit donc compte que le calendrier julien accusait une erreur de dix jours. À quoi est due donc cette erreur?



Le temps que met la Terre à faire un tour complet autour du Soleil varie légèrement, mais il lui faut en moyenne 365,2422 jours. On appelle un tour complet de la Terre autour du Soleil une année tropique. La différence entre une année julienne (365,25 jours) et une année tropique (365,2422 jours), est de 0,0078 jours par an (11,23 minutes), soit 3,12 jours sur 400 ans.



C’est pour cette raison, que le pape Grégoire XIII proposa le calendrier grégorien que nous connaissons et utilisons de nos jours. Pour corriger une erreur de 10 jours accumulée au fil des siècles , il fut décidé que le jeudi 4 octobre 1582 serait immédiatement suivi par le vendredi 15 octobre. On décréta aussi que chaque début de siècle ne serait pas bissextile sauf s’il est divisible par 400. (Ainsi l’an 1900 n’est pas bissextile, mais l’an 2000 l’est). Ce calendrier fut adopté par l'Espagne, l'Italie, le Portugal et la Pologne et la France par la suite, mais pas par les protestants, les orthodoxes et les berbères.



La différence entre le calendrier julien et le calendrier grégorien était, en 1582, de 10 jours. En 1600, les années étaient bissextiles dans les deux calendriers, donc l’écart n’avait pas augmenté. En 1700 la différence passait alors à 11 jours du fait que l’année n’était pas bissextile dans la calendrier grégorien alors qu’elle l’était dans le calendrier julien. En 1800 la différence passait à 12 jours et en 1900 la différence avait atteint le cap des 13 jours. En l’an 2000, les deux calendriers offraient des années bissextiles, la différence n’a pas augmenté. Le prochain écart surviendra en 2100 où la différence passera à 14 jours.



Depuis son avènement, les berbères utilisaient le calendrier julien malgré qu’ils disposaient de leur propre calendrier agricole divisé en saisons et en semaines. Ils n’adoptèrent pas le calendrier grégorien probablement pour des considérations religieuses. Ils continuent donc à célébrer le début de l’année julienne. Contrairement à ceux qui font croire que Yennayer veut dire yen (yiwen , un) et ayer (ayur, mois), le mot Yennayer vient du latin Januarius (Ianuarius) du nom de Janus, le dieu de la paix, le «j » se prononce « y »,.



Bonne année, assegwas ameggaz .



Belkacem Sidhoum
Mise en ligne :12/01/2010



 
Tous droits réservés au Journal de la communauté maghrébine
www.journalfa.ca

Conception et réalisation RACHIDIA INC.